Orange Day - Le mot de la Présidente

Orange Day - Le mot de la Présidente

Orange Day – Le mot de la Présidente

Orange Day. Une couleur radieuse pour afficher notre espoir d’éradiquer une pandémie mondiale : les violences faites aux femmes et aux filles.

h

Ce fléau est présent partout. Sur tous les continents, dans toutes les couches de la société. Nulle ne peut être sûre que, dans le temps de sa vie, elle sera épargnée. Ainsi, selon les Nations Unies, 35% de femmes dans le monde auraient été victimes de violences physiques ou sexuelles. Elles peuvent prendre des formes diverses, toujours tragiques, allant de la violence sexiste quotidienne à la violence domestique en passant par le trafic des personnes, les mariages forcés, les mutilations génitales et le féminicide. Ces violences ont des conséquences personnelles et physiques traumatiques pour les victimes et constituent un coût moral et financier élevé pour la société (29 milliards d’euros en France d’après une étude de l’UE en 2014[1]).

h

Alors, comment lutter efficacement et retrouver cette dignité essentielle qui seule peut rendre nos sociétés libres et émancipatrices ? Comment réinculquer le respect qui grandit les femmes et les hommes dans la quête d’un destin commun ?

h

En œuvrant sur les dispositifs législatifs pour qu’ils responsabilisent et poursuivent sans relâche les auteurs dans le respect des procédures, en favorisant la culture de l’égalité, en développant l’autonomisation des femmes. Car qui dit autonomisation dit aussi capacité à s’extirper plus facilement d’une domination cruelle.

h

Au-delà des intentions stratégiques, des actions concrètes : le fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour mettre fin à la violence contre les femmes a conduit plus de 460 programmes dans 139 pays ces dernières décennies. C’est toujours trop peu dira-t-on vu l’ampleur de la tâche, c’est crucial dans le même temps. Ce sont des partenaires privés et publics mobilisés pour trouver des solutions. Et des bénévoles engagés pour la cause, ne comptant pas leur temps à créer un monde meilleur. Nous les remercions tous de toutes nos forces.

h

Qu’Orange Day 2018 soit actif et encore un pas décisif vers la fin des violences ! On fait un rêve : que ce jour soit au plus vite le souvenir funeste d’un monde révolu et que s’ouvre enfin, pour les femmes et les hommes, un siècle de lumières.

h

                                                                                                                                              Céline Mas

h

h

h

[1] https://eige.europa.eu/node/393

onufemmes

Close