8 mars 2018 : 5 programmes d’ONU Femmes pour faire avancer l’égalité !

8 mars 2018 : 5 programmes d’ONU Femmes pour faire avancer l’égalité !

8 mars 2018 : 5 programmes d’ONU Femmes pour faire avancer l’égalité !

Les femmes dans la tech

 

L’industrie de l’innovation et les nouvelles technologies souffrent d’une sous-représentation majeure des femmes. En effet, seulement 6 % des développeur.se.s d’application sont des femmes. En 2011, seulement 0,4 % de femmes prévoyaient de faire des études dans le numérique, un chiffre donc en baisse comparé aux 6,7 % de 1983. De plus, les femmes ne représentent que 12 % des élèves dans le domaine de l’ingénierie.

 

D’après les estimations de l’institut de statistiques de l’UNESCO, les femmes représentent moins de 30 % des professionnel.le.s actif.ve.s en recherche et développement. Cependant, ces données varient entre pays. Par exemple, en Bolivie, les femmes représentent 62,7 % des chercheur.se.s, contre 25,5 % en France et 8 % en Ethiopie.

 

L’innovation et les nouvelles technologies offrent la possibilité de rompre avec ces tendances et de toucher les publics les plus susceptibles d’être oubliés. C’est pourquoi ONU Femmes a privilégié l’innovation et les nouvelles technologies comme des « moteurs de changement » dans son nouveau projet de plan stratégique 2018 à 2021. Dans le cadre de cette stratégie innovante qui cherche à stimuler l’action dans toutes les activités liées à ce domaine, ONU Femmes procède à la mise en place d’une Coalition mondiale de l’innovation pour le changement (CMIC). La CMIC est un partenariat dynamique entre ONU Femmes et les principaux représentants du secteur privé, des universités et des institutions sans but lucratif.

 

L’initiative Moldave GirlsGoIT appuyée par ONU Femmes déconstruit les stéréotypes sexistes dans le secteur des nouvelles technologies et de l’innovation. GirlsGoIT propose un programme d’été pour les jeunes filles qui souhaitent apprendre à coder. GirlsGoIT offre aux filles et aux jeunes femmes des compétences en matière de création d’entreprise, de technologie numérique et informatique, et les encourage à poursuivre une carrière dans les technologies de l’information, secteur longtemps dominé par les hommes en Moldavie. La dernière édition du programme d’été comprenait également des cours de robotique et l’utilisation d’imprimantes 3D.

 

Les femmes rurales 

 

Si les femmes avaient le même accès aux ressources productives que les hommes, le rendement agricole des pays en développement augmenterait de 2,5% à 4%, réduisant de 12 à 17 % le nombre de personne souffrant de la faim dans le monde.

 

Les femmes produisent plus de la moitié des denrées alimentaires cultivées dans le monde et représentent environ 80 % de la main d’œuvre agricole dans l’Afrique Sub-Saharienne et les Caraïbes, alors qu’elles ont encore peu accès aux parcelles de terre, aux semences, aux crédits ou aux technologies. En France, les femmes représentent un quart des chef.fe.s d’exploitations agricoles (25,5 % en 2014) alors qu’elles sont généralement plus diplômées que les hommes (52 %) et ont des parcours plus diversifiés.

 

ONU Femmes s’engage à donner aux femmes les moyens de briser les barrières discriminatoires et de revendiquer leur rôles légitimes et égaux dans une économie inclusive. La plateforme numérique mobile « Buy from women » (achetez auprès des femmes), lancée avec le soutien d’ONU Femmes pour deux coopératives de près de 700 agricultrices Rwandaises, a pour but de donner aux femmes des informations cruciales telles que les prévisions météorologiques et les mises à jour des informations sur les marchés. Ces informations permettent aux femmes de prendre des décisions essentielles quant à la plantation et la quantité d’engrais à utiliser. En reliant les femmes aux marchés globaux et en améliorant la qualité de leur production, la plateforme leur a permis de conclure d’importants contrats de préachat de récoltes avec des entreprises réputées.

 

Leadership politique des femmes

 

En juin 2017, seul.e.s 23 % des parlementaires dans le monde étaient des femmes.  Du fait des stéréotypes ancrés, les lois et les institutions sont souvent discriminatoires envers les femmes. En France, l’Assemblée Nationale comprend 39 % de femmes tandis qu’elles occupent 29 % des sièges au Sénat. En revanche, 52,9% du gouvernement français actuel est composé de femmes.

 

ONU Femmes s’engage à promouvoir des lois, politiques et programmes d’action pour renforcer le nombre de femmes dans le leadership politique. C’est le cas en Moldavie où un travail conjoint entre les parlementaires, la société civile et ONU Femmes a permis le vote favorable de la « loi n°71 » pour l’établissement de quotas pour les listes des partis politiques et aux postes ministériels (en plus du congé paternité rémunéré et de l’interdiction du sexisme dans la publicité et les médias).

 

Des programmes de formation pour renforcer les capacités de candidates politiques sont aussi dispensés par ONU Femmes. Ces programmes ont formé 4 000 femmes aspirant ou élues à des postes de dirigeantes dans 51 pays. Au Kenya plus particulièrement, 900 femmes candidates ont pu être formées, permettant de passer la barre des 20 % de femmes parmi les législateur.rice.s en 2013.

 

Les femmes dans le monde du travail

 

A l’échelle mondiale, le salaire des femmes ne représente que 77 % de celui des hommes. Cet écart de salaire persiste sur l’ensemble des secteurs et dans tous les pays. De plus, l’appartenance ethnique est aussi responsable d’écarts salariaux plus importants pour les femmes appartenant aux minorités. Par exemple, aux Etats-Unis au premier trimestre 2012, les travailleuses hispaniques gagnaient en moyenne 90 % du salaire des hommes, mais seulement 60 % du salaire des hommes blancs.

 

Le nouveau partenariat mondial – la Coalition internationale sur la rémunération égale (EPIC en anglais) –  qui regroupe L’Organisation Internationale du Travail (OIT), ONU Femmes et l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) a pour but de rassembler des acteurs mondiaux, régionaux et nationaux pour aider les gouvernements, employeur.se.s, travailleur.se.s et leurs organisations à assurer l’égalité salariale entre femmes et hommes.

 

Les femmes et les catastrophes naturelles

 

Les femmes et les enfants ont 14 fois plus de chances de mourir lors d’une catastrophe naturelle que les hommes. En effet, les femmes et les enfants sont plus vulnérables dans ces situations car ils/elles ont moins accès à l’information, ne savent souvent pas nager, et ne peuvent parfois pas sortir de leur foyer. Les violences à l’égard des femmes et des filles (viols, trafic d’êtres humains, violences domestiques, etc.) augmentent aussi de façon exceptionnelle pendant et après une catastrophe. La majorité des catastrophes entraîne un fardeau supplémentaire pour les femmes et les filles qui doivent entreprendre un travail non rémunéré comme administrer des soins ou approvisionner le foyer en eau et en nourriture.

 

Avec l’appui d’ONU Femmes, l’Union des femmes du Vietnam travaille pour renforcer le rôle des femmes dans la réduction des risques de catastrophes et dans la gestion des risques de catastrophes. Grâce à des formations, les femmes apprennent à cartographier et prévenir les risques d’inondations, et des cours de natation et sur les gestes de premiers secours leur sont dispensés. Ces gestes ont pu sauver plusieurs vies pendant les dernières inondations, où une mère a pu réanimer grâce à un massage cardiaque son enfant de 4 ans qui s’était noyé.

 


ONU Femmes a besoin de vous !

 

ONU Femmes est une agence internationale à l’action transversale, qui agit chaque jour pour l’égalité entre les sexes dans le monde entier. La variété des domaines d’action d’ONU Femmes témoigne du caractère universel des causes qu’elle défend. En cette Journée Internationale pour les droits des femmes, nous sommes tou.te.s. concerné.e.s !

 

Vos dons permettent aux équipes d’ONU Femmes présentes sur le terrain de tout mettre en œuvre pour  soutenir l’émancipation des femmes et des filles, en France et à travers le monde. En faisant un don, vous contribuez aussi à les accompagner ! #TimeIsNow

 

Faire un don !

onufemmes

Related Articles

Close